Passer au contenu principal

Pratiques internes


 

La Banque Populaire met en place des actions d’amélioration d’impact de son activité d’entreprise sur l’environnement autour de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), l’efficacité énergétique, la gestion optimisée des transports et la prise en compte des impacts sociaux et sociétaux de ses activités.
 
 

1. Prise en compte de l’environnement

 

Changement climatique
 
Engagées dans une démarche de réduction de leurs propres impacts sur l’environnement, les Banques Populaires réalisent chaque année leur bilan carbone et vont ainsi plus loin que la réglementation qui demande cet exercice tous les trois ans.
26 entreprises du réseau Banques Populaires ont réalisé un bilan carbone en 2014 (filiales incluses).
Entamé déjà en 2010 c’est une démarche permettant à chaque banque de connaître annuellement le niveau et l’évolution de ses émissions et d’avoir une référence fiable pour l’établissement d’un plan de réduction des émissions GES local en matière d’énergie, d’achats de biens et services, de déplacements de personnes et d’immobilisations.
Entre 2013 et 2014, grâce à une politique nationale d’énergie, d’optimisation des achats, de plans de réduction au sein des entités, le Groupe BPCE a ainsi  diminué son empreinte carbone de 3 %, passant ainsi de 699 570 teq CO2 (tonnes équivalents CO2) en 2013 à 680 932 teq CO2 en 2014.
 
Consommation d’énergie
 

La Banque Populaire poursuit la mise en œuvre de différentes actions visant :
 

  • A réduire sa consommation d’énergie et améliorer l’efficacité énergétique de ses bâtiments ; à titre d’exemple en 2014, 12 immeubles du réseau Banques Populaires sont certifiés ou éco-labélisés en région (HQE, Effinergie, NF…) pour une surface de 29 947m² ;

 

  • A inciter ses salariés à limiter leurs consommations d’énergie sur ses principaux sites, via notamment la mise en place de plan de déplacement entreprises, qui a concerné 8 entreprises du réseau Banques Populaires en 2014 ;

 

Par ailleurs, de nombreuses initiatives sont prises pour économiser l'énergie via la mise en place d’éclairage basse consommation, de détecteurs de présence, de réglages thermiques jour/nuit, de diagnostics thermiques, d’isolation et de choix d'équipements plus performants.

 

 

2. Réponses aux enjeux économiques et sociétaux

 

Contribution au financement et au développement économique des territoires
 

Les Banques Populaires sont implantées au plus près des besoins de l’économie des régions et partagent des valeurs communes de cohésion sociale et de soutien de l’emploi local :

  • Via ses actions en matière de microcrédits (voir la section « solidarité ») ;
  • Ses contribution en matière de mécénat : 10,1 millions d’euros pour les Banques Populaires à travers trois canaux : le mécénat et les partenariats des fondations des Banques Populaires sur leur territoire, la fondation d’entreprise Banque Populaire et le fonds de dotation de la Fédération Nationale des Banques Populaires ;
  • Le recours à des fournisseurs locaux et à notamment à des PME ;
  • Leur implantation en zone rurale et dans les ZUS (Zones Urbaines Sensibles) ;
  • Le financement d’acteurs clés du territoire, notamment le secteur public territorial et l’économie sociale et solidaire ;
  • Le recours au secteur adapté et protégé, avec 124 ETP (Equivalent Temps Plein) et 3533K€ d’achats développés auprès de ce secteur en 2014, en hausse de près de 9% par apport à 2013 ;
  • L’emploi de 15 877 femmes et 11 552 hommes sur le territoire national en 2014.

 

Politique handicap clients
 
Les Banques Populaires ont pris de multiples initiatives en faveur de l’accès aux services bancaires des personnes en situation de handicap :
 
  • Elles proposent aux personnes malvoyantes de recevoir gratuitement leurs relevés de compte en braille, voire pour certaines d’entre elles des guides et chéquiers spécifiques. Elles s’attachent à rendre leurs services accessibles avec l’installation d’automates et de distributeurs comprenant des touches en braille et synthèse vocale ainsi que des dispositifs dédiés aux sites internet. En 2014, le réseau a dispensé des formations spécifiques en matière de handicap (langue des signes, accueil de personnes handicapées en agence, etc.). Les Banques ont directement favorisé l’emploi des personnes handicapées en sensibilisant et conseillant les entreprises sur leur territoire, ou en proposant aux personnes handicapées des simulations d’entretiens d’embauche ;

 

  • BPCE Assurances a mis en place pour ses assurés, en partenariat avec ACCEO, un dispositif d’accessibilité pour les personnes malentendantes et sourdes. La gestion des contrats, l’assistance, la déclaration ou encore l’indemnisation de sinistres sont à présent joignables directement par l’assuré. Le dispositif est complété par la mise en place d’une assistance d’urgence par SMS 24 h 24 pour tout besoin d’assistance (en cas de sinistre ou encore de panne de véhicule). Cet outil permet aux clients malentendants et sourds de se mettre en relation avec un conseiller assurance grâce à une télé transcription ou une visio interprétation des propos échangés. Le contact peut ainsi être établi en toute autonomie et sans recours à un tiers comme c’est souvent le cas. 12 Banques Populaires ont développé à ce jour ce service en faveur des personnes malentendantes et sourdes ;

 

  • Plusieurs banques s’appuient aussi directement sur des conseillers de clientèle formés à la langue des signes ; elles ont également développé des produits spécifiquement conçus pour les personnes handicapées, afin par exemple de les aider à équiper et aménager leur habitat de manière adaptée.

 

 

3. Labélisation RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise)

 

Plusieurs Banques Populaires régionales structurent leurs actions d’amélioration dans des systèmes de gestion globale du développement durable reconnus par les labels LUCIE ou référentiel ISO 26000.

 

En 2014, la Banque Populaire Atlantique a obtenu le renouvellement du label LUCIE qui reconnaît les engagements et actions en matière de RSE ;

 

La Banque Populaire des Alpes ont obtenu pour leur part la reconnaissance AFNOR AFAQ 26 000 pour leur organisation RSE.

 

La Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne a obtenu la double reconnaissance Lucie et AFAQ 26000 et le prix éco-management du ministère de l’environnement en 2015 pour son organisation développement durable.​

 
 
 

 
 

 

 
 
 

 
 

 

 
 
 

 
 

 

 
 
 

 
 

 

 
 
 

 
 
Partager :  Partager par e-mail
Envoyer cette page par e-mail



Séparer les adresses e-mail par des points virgules




acces directs
Contacter un conseiller